coquerelle

coquerelle [ kɔkrɛl ] n. f.
• 1673; de coque
Blas. Ensemble de trois noisettes dans leur capsule verte.

coquerelle nom féminin Au Canada, blatte, cafard, cancrelat.

⇒COQUERELLE, subst. fém.; COQUERET1, subst. masc.
I.— Coquerelle ou coqueret,
A.— BOT.Plante de la famille des Solanacées caractérisée par ses fleurs jaunes et son fruit orange, ornemental. (Quasi-)synon. alkékenge physalis. Cf. alkékenge ex. 2.
P. anal. (couleur du vêtement), vx. Femme au service des chanoinesses de l'abbaye de Remiremont et faisant fonction d'aide-soignante :
L'Enfermière avait à son service et régentait douze coquerelles (coquerelles = cuisinières) à qui elle faisait instruction certains jours et auxquelles était dévolue la garde de jour comme de nuit des Dames malades et l'application de certains soins, cela allant jusqu'à rendre les derniers devoirs aux corps des Dames trépassées et à veiller lesdits jusqu'aux obsèques.
J.-J. BAMMERT, L'Histoire du Chapitre des Nobles Dames de Remiremont 620-1791, Remiremont. Imp. Lalloz-Perrin, 1971, chap. 7.
B.— BOT. POP. Anémone (anémone pulsatille, etc.). (Attesté ds GUÉRIN 1892 avec la graphie coqueret et ds QUILLET 1965 avec les graphies coquerelle, coqueret).
II.— Coquerelle
A.— BOT. Noisette dans sa capsule verte. (Attesté ds Ac. Compl. 1842 et Pt Lar. 1906).
B.— BLAS. Meuble représentant des noisettes dans leur capsule, réunies par trois (l'une verticale, les deux autres horizontales). Et la façade fleurie de ces grands écussons décoratifs où s'épanouit toute la botanique du blason : (...) le tiercefeuille et la coquerelle (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1963, p. 278).
Prononc. et Orth. :[]; []. Coquerelle est enregistré au plur. ds Ac. 1762; cf. aussi LAND. 1834 et GATTEL 1841; BESCH. 1845 écrit la vedette au sing. et au pluriel. Étymol. et Hist. I. [1256 coquerelle nom propre d'une femme (Cartulaire de Compiègne, 2, 438 ds BAMBECK Boden, p. 10)]; 1. 1544 coquerette (L. DUCHESNE, In Ruellium de Stirpibus epitome, 38 d'apr. Arveiller ds R. Ling. rom., t. 34, p. 179); 1545 coqueret jaune et blanc (G. GUÉROULT, Hist. des Plantes, ch. 163 ds DELB. Notes); 1600 coquerelle prob. « alkékenge » (O. DE SERRES, Théâtre d'Agriculture, VIII, 5 ds HUG.); 1611 coquerelle « alkékenge » (COTGR.); 2. av. 1706 hist. « femme chargée de certains soins auprès des chanoinesses de Remiremont » (Amelot de la Houssaye ds Trév. Suppl. 1752). II. 1690 coquerelle hérald. (FUR.). I sans doute dér. de coq1 (suff. -erelle, forme élargie de -elle et -eret, forme élargie de -et) à cause de la couleur de crête de coq de ce fruit, comme l'indiquent les autres appellations de l'alkékenge l'a. pic. cokelet et le m. fr. coquelet (FEW t. 2, 2, p. 859 b); l'appellation des femmes soignant les chanoinesses (2) ayant été donnée p. réf. à la couleur jaune de leur robe, comparable à la couleur de la fleur de l'alkékenge, qui les distinguait des chanoinesses portant robe blanche (renseignements fournis par la Bibliothèque Municipale et M. J. Bammert, de Remiremont d'apr. le témoignage de l'abbé P.G.L. Didelot — 1757-1825). II dér. de coque « enveloppe de noix ou de noisette, noix » (FEW t. 2, 1, p. 824 a). Fréq. abs. littér. : Coquerelle : 3. Coqueret1 : 2.

coquerelle [kɔk(ə)ʀɛl] n. f.
ÉTYM. 1600, au sens 1; de coque (ou 1. coq pour le sens 1), et -erelle (-elle).
1 Bot. ou régional. 1. Coqueret (plante).
2 (1690). Blason. Figure représentant trois noisettes dans leurs coques.
tableau Termes de blason.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Coquerelle — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Blattaria Anémone pulsatille ou coquerelle Liste des meubles héraldiques#Coquerelle Pomme à cidre Isabelle Aubret, née Thérèse Coquerelle Catégorie :… …   Wikipédia en Français

  • coquerelle — (ko ke rè l ) s. f. Terme de botanique. Voy. alkékenge. HISTORIQUE    XVIe s. •   L eau de gramen ou chien dent, dans la quelle aurés dissout fruit de coquerelles, ressemblant à petites cerises, O. DE SERRES 926. ÉTYMOLOGIE    Diminutif de coque …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • La Salle-Coquerelle — Crosville la Vieille Crosville la Vieille Administration Pays France Région Haute Normandie Département Eure Arrondissement Évreux Canton …   Wikipédia en Français

  • coqueret — [ kɔkrɛ ] n. m. • 1545; probablt de 1. coq ♦ Bot. Physalis. ● coqueret nom masculin Autre nom du physalis. I. ⇒COQUERELLE, subst. fém.; COQUERET1, subst. masc. I. Coquerelle ou coqueret, A. BOT.Pl …   Encyclopédie Universelle

  • alkékenge — [ alkekɑ̃ʒ ] n. m. • 1694; alquequange 1555; de l ar. al kâkang ♦ Bot. Plante vivace de l espèce physalis. ● alkékenge nom féminin (arabe al kākandj) Synonyme de physalis. ● alkékenge (synonymes) nom féminin (arabe al kākandj) …   Encyclopédie Universelle

  • coquelourde — ⇒COQUELOURDE, subst. fém. BOT., pop. Anémone pulsatille, ou plus rarement fleur de couleur rouge ou orangée, comme par exemple lychnis à couronne, narcisse, faux narcisse. La « pulsatilla vulgaris » est la coquelourde, la coquerelle, le coqueret …   Encyclopédie Universelle

  • Aubret — Isabelle Aubret (* 27. Juli 1938 in Lille; eigentlich Thérèse Coquerelle) ist eine französische Sängerin. Sie vertrat Frankreich zweimal beim Eurovision Song Contest, 1962 gewann sie den Wettbewerb. Zudem erreichte sie 1958 bei den französischen… …   Deutsch Wikipedia

  • Anemone pulsatilla — Anémone pulsatille  Pour l’article homonyme, voir Coquerelle.  …   Wikipédia en Français

  • Anemone pulsatille — Anémone pulsatille  Pour l’article homonyme, voir Coquerelle.  …   Wikipédia en Français

  • Anémone pulsatille —  Pour l’article homonyme, voir Coquerelle.  Anémone pulsatille …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.